Tu es en colère!!!

Sur la colèreAvez-vous entendu la phrase « Tu es en colère! » dite comme si c’était une mauvaise chose d’être en colère, dite comme si la personne pouvait avoir la vérité absolue de ce que je ressens à l’intérieur, sans me demander si c’est bien cela que je ressens, comme un verdict d’un juge vers son coupable.

Le coupable a pêché et doit être puni! Et en plus, l’autre vous fait une scène que c’est toxique, il est dégouté, toute discussion s’arrête et il s’en va dans la plus totale condescendance.

Ou bien il attend que vous vous humiliez devant lui pour pouvoir encore avoir le droit de lui reparler.

Ce sont des techniques d’intimidation terroristes. Manipulation par la culpabilité et remettre toujours le tort sur celui qui souhaite s’exprimer pour par la suite s’affirmer.

Jacques Salomé parle d’un message toxique qu’il faut renvoyer à l’autre. Mais qu’est ce qui se passe si votre colère avait vraiment raison et votre message était respectueux de l’autre et signalant un grave problème d’abus dans la relation? Et si l’autre, c’est le toxique en réalité? Comment va-t-il entendre le message qui va lui permettre de se remettre en question?

Car en réalité la colère, émotion si mal gérée dans la société actuelle, dénote, quand elle arrive sainement, un outre-passage du territoire de la personne qui la ressent. Notre système est bien conçu: il nous en informe par cette émotion spécifique dédiée au territoire. L’autre a dépassé votre limite et votre corps vous le dit de suite!

Ce qui est important dans cette histoire, c’est de ne pas vous laisser faire par l’intimidation, mais plutôt respirer, prendre du recul et demander à votre corps: « qu’est ce que cette colère veut VRAIMENT me dire? ».

Votre être SAIT et vous le DIRA si vous êtes calme. Vous l’entendrez comme une voix jaillissant dans votre tête, comme une pensée instantanée, comme du popcorn. S’il vous avez été injuste envers l’autre , en lui faisant porter un fardeau trop lourd, il vous le dira. Si vous attendiez de l’autre quelque chose (fantasmes) il vous le dira. Dans ce cas, il serait souhaitable que vous puissiez lui demander pardon et repartir sur de nouvelles bases.

Mais si l’autre vous demande quelque chose d’inadmissible, s’il ne vous respecte pas, s’il vous demande d’être complice à un abus, cette colère va vous sauver, car elle va vous pousser à dire STOP à l’autre. Vous assainirez cette relation et le monde un tout petit peu. Je vous conseille dans ce cas de tenir bon et croire en vous, car votre colère est bonne et aller jusqu’au bout dans l’affirmation du geste que vous savez bien que vous avez à faire!

Croyez en vos émotions car elles sont sacrées. Veillez à votre équilibre et le respect de votre liberté et celle de l’autre et la colère va trouer sa place sacrée dans votre vie.

Laissez les chiens aboyer; il y a toujours des chiens qui aboient quand la caravane passe.  Affirmez vous à travers vos gestes justes. Cela vous créera votre place ici-bas.

Non; je n’ai pas dit que ce sera facile. Mais c’est la seule solution vraiment satisfaisante, à longue terme pour vous,  je vous en assure!

Et je vous assure que vous avez en vous des capacités insoupçonnées, qui se réveilleront petit à petit que vous en aurez besoin, qui vous mèneront où vous voulez! Allez à votre destination; vous y êtes attendu!

Posted in Mes pensées du moment, Uncategorized | Tagged , , , , , , , , | Leave a comment

Guy Corneau est parti

Guy Corneau

Guy Corneau nous a quitté

Il est parti le 6 janvier d’un infarctus, deux semaines après la mort de sa sœur chérie. Après avoir guéri un cancer stade terminal en 2007 et avoir trouvé une retraite enjouée, où il vivait intensément, cet enseignant a décidé de nous quitter, à 65 ans, juste quelques jours avant sa 66-ème anniversaire.

Je l’ai côtoyé pendant un stage sur l’Ile d’Yeu qu’il guidait, qui a marqué le début de mon développement personnel. Je l’ai provoqué avec l’inconscience auto-suffisante de l’époque, en lui demandant si tous les québecois éteignaient le feu en lui pissant dessus. Il a souri, amusé. Je l’ai revu après sa guérison pendant une conférence, il avait l’air épanoui par sa victoire dans la transformation.

Il nous a laissé cette visualisation qui l’avait guéri de son cancer, si précieuse, avec le message que nous pouvons transformer notre maladie.
Hommage à un être qui m’a marquée et a marqué notre époque avec sa création, son authenticité et son humanité.

Posted in Mes pensées du moment, Uncategorized | Tagged , , , , , , | Leave a comment

Sur le Père Noël

Je souhaite vous parler aujourd’hui de Père Noël, ce fameux personnage légendaire qui arriverait avec les cadeaux souhaités par les enfants (et pas que) à travers la cheminée la veille de Noël.

Que représente-t-il? Et pourquoi est-il si important à nos yeux?

Les contes et les légendes présentent souvent des traits de la psyché humaine. La sagesse de son interaction à travers des personnages en association ou antagonisme, en victime ou bourreau, raconte notre histoire humaine de la psyché collective, ou des traits isolés selon les circonstances.

Le Père Noël est le représentant de l’espoir et de la générosité en nous. Son message est : « tu es un enfant chéri de cet Univers, qui a droit à son abondance et donc moi je te le prouve ». Au delà de ce que les parents peuvent faire pour leurs enfants, de ce que les familles jouent entre leurs membres, le Père Noël représente le CŒUR toujours renouvelé,  dans un rituel cyclique, la veille d’une autre année qui commence.

Ceci est donc un moment important, de se poser et de renouveler son engagement de générosité et d’abondance.

Communier avec le Père Noël, penser à lui, lui écrire, penser aux cadeaux que vous aimeriez apporter à vous et aux autres chers ou en besoin, retrace une histoire d’abondance et générosité pour votre année qui vient. Vous créez un autre chemin, un autre projet parsemé de l’abondance amoureuse de votre cœur.

Je crois donc que vous avez du coup l’intérêt de croire au Père Noël, et le dire à vos enfants. Symboliquement, vous êtes responsables de perpétrer la générosité dans le monde à travers ce symbole, dans votre cœur, à travers votre propre geste.

Soyez donc plutôt gardien de ce symbole que de le démolir superficiellement. Pensez à votre inconscient, pour lequel ce symbole ne représente rien d’autre que…la VIE, à travers son espoir, la foi que l’Univers nous aime et collabore à notre richesse, que nous créons d’abord nous-mêmes.

Vous n’avez pas reçu de cadeaux étant petits? Vous pouvez vous en faire, maintenant.

Vous n’avez pas été aimé,  personne ne vous a jamais dit que vous êtes important?

Dites-le vous à vous même maintenant et soyez une autre référence pour vos enfants, vos amis, vos collègues….celle que vous avez toujours voulu avoir…Soyez-la! Qui vous en empêche, vraiment?

Je crois que ce ne sera pas de la faute de Père Noël si vous n’arrivez pas à être celui que vous avez toujours rêvé d’être.

Alors, pourquoi ne pas commencer maintenant, en incorporant ce bon homme à capuche rouge? Pour moi, ce sera la plus jolie résolution que vous pouvez prendre, en fin de cette année….

Et hum ….rappelez-vous…de chercher partout ….car Père Noël est coquin…il dépose des cadeaux là où vous vous attendez le moins! Ouvrez grand vos yeux, vos oreilles et tous vos sens, vous allez saisir les cadeaux qui ont toujours été là pour vous ….mais là, vous êtes prêts de les recevoir!

Joyeux et Abondant Noël!


Posted in Mes pensées du moment, Mythes, légendes et divinités dans l’humanité, Uncategorized | Tagged , , , , , , , | Leave a comment

Le « syndrome de l’ange »

Avez-vous remarqué parmi vous des personnes qui ont un profile bien délimité d’être comme des anges non touchables par la « violence » du Monde ?

Elles ont à premier abord un profile idéal, généreuses, toujours portées sur les autres, au détriment de leur propres besoins, toujours sautant à l’aide,  préoccupées par le bien être et l’harmonie permanente des humains ?

Elles ont une vue globale de cet aspect sur Terre, qui leur tient à cœur et respectent un système morale de valeurs très précis qu’elles se sont créées à travers le temps, de ce qu’il devrait être « le BIEN ». Elles évitent tout ce qui est bien évidemment « le MAL », donc le reste de manifestation de la psyché, de la vie, de ce qui les entoure, des facettes des autres.

Les spécialistes de l’autre continent ont défini un syndrome nommé « de l’ange », sans pour autant qu’il soit classifié comme affection mentale, psychopathologie. Cela définit la somme des traits de caractère de certains individus qui peuvent être distingués clairement dans la population. Ce profile a été développé en France par le psychiatre Dr Reynaldo Perrone, et synthétisé dans son livre « Le Syndrome de l’Ange ».

Pourquoi ai-je décidé de vous parler de ce profile, aujourd’hui ?

Parce que je le trouve assez répandu, créé par des facteurs universellement repartis sur la planète et parce que cela dénote un malaise qui peut devenir dangereux à notre évolution collective, comme j’essaierai de démontrer.

Parce qu’en prenant conscience de votre fonctionnement, si jamais vous vous sentez  ce profile, vous pouvez changer, vous comprenez les pour et les contre.

L’ange devrait être sans jugement et compassionnel devant tout ce qui est. Ces anges –là, paradoxalement, ne sont pas dans un système de non-jugement, au contraire, ils évertuent obsessionnellement le bien et bannissent  le mal, histoire de pouvoir se protéger et en éliminer le danger. Ils peuvent être discriminatoires, culpabilisants, terrorisants envers ceux qu’ils estiment proférer des comportements « mauvais » selon eux, sans pour autant aller à l’affrontement direct.

Dans la perspective de ces personnes, un certain coté d’eux-mêmes, des autres, leur « souillerait » la lumière. Ils ont la nostalgie de leur pureté originelle, un fantasme d’enfance auquel ils s’accrochent, ne pouvant pas entrer dans la matière, dans le monde réel, considéré impur, en éliminant toute possibilité de passage à l’âge adulte, censé être plus nuancé que le noir et le blanc, pouvant mélanger les deux en gris, en acceptant d’être impur et ainsi pouvant transformer le monde réel avec responsabilité et puissance .

Ces personnages sont déçus par la barbarie du Monde, en se sentant au dessus d’elle. Ils se lamentent sans fin de la chute dans l’impureté du monde, qui les salit, donc ils se sentent impuissants.  Ils fonctionnent en projetant sur les autres leur fantasmes, et tant que vous êtes l’objet de leur amour, tout va merveilleusement, mais dès que vous émettez la moindre objection de la fusion initiale ou que vous sortez de leur modèle d’amour, vous devenez ‘impur », ils se sentent obligés de vous éliminer sans hésitation de leur monde sous peine de le salir. Et si vous avez une « impureté », ils considèrent que TOUT est pourri, comme une pomme qui a un ver et qu’ils jettent en entier, par peur de se pourrir leur entièreté.  Ce sont ces personnages qui avortent une thérapie quand vous leur parlez d’intégrer leurs traumas, leur « ombre ». Ce sont ces amis qui vous quittent sans crier gare, en silence, du jour au lendemain.

Ce profile a eu un passé où il a été réprimandé dans sa capacité de manifester son agressivité, ou bien il a conclu en témoignant d’une agressivité canalisée vers la violence, qu’il va falloir castrer sa propre agressivité, car elle est à tous les coups dangereuse.

Ce sont des profils qui ont été abusés sexuellement ou moralement en enfance précoce, ou été menacés de l’extermination s’ils résistent à l’obéissance. Souvent leur éducation est imprégnée d’un formatage religieux ou à des hautes figures vibratoires comme Dieu, les anges ou d’autres maitres de sagesse absolue, gourous, qu’il faut absolument suivre pour son salut (la seule solution possible donc au salut).

Un trait très clair qui ressort chez tous est l’incapacité de canaliser d’une façon contrôlée et équilibrée leur agressivité, ce qui les empêche de s’affirmer en groupe, aller à l’affrontement, transformer un conflit, négocier un poste, délimiter leur territoire etc.

Le « syndrome de l’ange » est donc une difficulté à s’affirmer, à s’opposer à autrui pour sublimer la représentation qu’on a de soi-même.

Les conséquences sont un malaise d’affirmation et de réalisation en plein potentiel dans la vie, choisir des postes moindres, se cacher, se diminuer, ainsi qu’une perte notoire de confiance et d’estime de soi,  valeurs qui s’amplifient toujours avec l’affirmation de sa position.

L’ange se considère par la suite au-dessus des autres, du bien et du mal.  Il se retire dans sa tour d’ivoire, son monde virtuel, où tout est intact, c’est le paradis initial.

C’est dans ces deux traits que le déséquilibre commence. La condescendance (je suis au dessus des autres et de la barbarie du monde) et je ne réagis plus de façon directe au conflit.

Les personnes atteintes du syndrome de l’ange sont socialement bien intégrées et ont plutôt réussi. Mais dès qu’il faut entrer en conflit, résister, défendre sa place, elles ont tendances à se recroqueviller, à s’isoler, se réfugier dans une position de « pureté », compromettant ainsi leurs chances de faire admettre et accepter leur talents.

Trop d’agressivité peut vous nuire, mais pas n’être pas agressif nuit également ; c’est souvent l’entourage qui souffre de cette attitude et qui en exprime le malaise.

Un manque d’agressivité qui pose problème

Thomas d’Ansembourg constate dans ses ateliers de communication non violente qu’il y a :

  • d’un côté des participants qui ne peuvent s’exprimer sans prendre le pouvoir et agresser.
  • de l’autre des participants qui ne peuvent recevoir la colère d’un autre sans être tétanisés

Trop ou pas assez agressifs, les deux attitudes ne favorisent guère la relation. Il faut aussi savoir s’opposer pour ouvrir un vrai dialogue et faire de vraies rencontres.

Nous nous trouvons donc devant des profils qui ne peuvent pas se friter d’une façon constructive, créant le feu d’artifice pour l’évolution dans une intelligence collective.

Ces profils ont à faire un travail de prise de conscience d’abord de leur vrai pouvoir qui est castré par un conditionnement du passé (qui peut se déprogrammer facilement avec les méthodes de thérapie brève aujourd‘hui – je ne cite que quelques unes, l’hypnose, l’EFT, l’EMDR,  la kinésiologie).

Il est essentiel qu’ils aillent vers une vision positive de l’agressivité, qui leur permettra d’accéder à la résilience.

La résilience est, pour ceux qui ne sont pas encore familiers avec ce terme inventé par  Dr Boris Cyrulnik, la capacité de rétablir l’harmonie dans le monde, tout en s’affirmant.

La résilience n’existe pas sans agressivité, selon Dr Reynaldo Perrone, qui a dédié toute sa vie à l’étude de l’agressivité chez les individus.

Il est donc important de comprendre l’enjeu : la condescendance élimine la possibilité de transformation de l’intérieur. C’est chez les autres, pas chez moi. Si je suis au dessus du mal, je ne participe pas au monde et donc je ne le transforme pas.  Je commence à le transformer en l’acceptant exister, en moi d’abord. Je ne suis pas au dessus des autres, je suis et je puise les mêmes forces inconscientes que les autres.

A la différence des certains, je commence à les transformer, pour l’effet visible autour de moi, je crée l’harmonie autour de moi, comme résultat de mon processus d’harmonie intérieure, visible à l’extérieur en miroir.

Bien évidemment, aller au conflit devrait se faire dans le respect de la liberté de l’autre et de ses valeurs. Quand l’humain se soucie de ces valeurs, la canalisation équilibrée de son agressivité devient juste une question de peu de temps. J’en témoigne !

Je vous encourage donc :

  1. de sortir de l’impuissance de cet ange qui se lamente et qui ne se souille pas ;
  2. de guérir vos blessures inconscientes éventuelles,  qui vous justifient le blocage de l’agressivité, sous prétexte que si vous la lâchez, vous allez tuer quelqu’un. Les blessures se réparent et une fois réparées, ce prétexte sera juste une histoire qui se raconte, je peux vous témoigner des milliers de personnes qui ont pris leur énergie vitale en main ;
  3. de prendre le taureau de votre agressivité par les deux cornes et commencer à l’expérimenter, jusqu’à ce que vous soyez contents de votre comportement dans le groupe ;
  4. d’être convaincu qu’ainsi faisant, vous nous aidez tous à accéder à une étape supérieure de conscience affirmée, où nous pouvons créer non pas la pensée unique, mais les unicités qui se fritent constructivement pour créer un monde meilleur et plus riche, où chacun aura contribué.

Je nous vois, dans l’avenir, des lotus qui sortent la fleur de l’eau et qui forment un réseau de lotus qui propulsent l’humanité par la suite. Soyez un de ces lotus qui auront sorti la tête de l’eau !

Posted in Mes pensées du moment, Uncategorized | Tagged , , , , , , , , , , , , | Leave a comment

Message de Marie Madeleine pour le 22 juillet 2016

« Quand la lumière touche votre cœur, votre cœur devient lumière.

Soyez cette lumière, que nous appelons christique, qui représente une aspiration d’être sublime, qui se transpose dans la matière.

Soyez sublimes. Vous êtes destinés à l’être et il est maintenant à votre portée, de l’être.

Quand l’humain comprendra qu’il a été destiné à être le Père , le Fils et le Saint Esprit en même temps, il commencera à incarner la sainte trinité.

Vous êtes en parti des couples. J’ai un message particulier pour vous. Les couples sont des trinités en incarnation, censés manifester la création divine.

Votre couple se manifeste en vous et à l’extérieur de vous. Vous portez la lumière qui fertilise le monde.

Vous êtes des couples divins incarnés pour manifester cette gloire divine sur le plan terrestre, comme nous l’avons fait à l’époque, avec mon bien -aimé.

Vous êtes tous des bien-aimés. Rappelez-vous d’où tout a commencè, et ce que nous voulons apporter sur Terre, encore et encore.

La vérité est en vous. Est est là, elle vous parle, elle est claire, elle est volonté divine.

Écoutez-la, libérez-la, manifestez-la comme votre évidence.

Soyez divins, simplement vous. Je suis avec vous, je vous porte dans mon cœur, vous me portez dans le votre.  Je souhaite votre sublime et je vous soutiens pour l’accomplir.

Partez répandre l’évidence divine dans les quatre coins du monde.

Vous êtes des ambassadeurs divins; vous en portez le sceau sacré.

L’agneau purificateur se manifeste en vous,  prenez vos aspirations avec honneur et portez-les avec grâce.

Je vous aime, profondément.

Les anges qui sont avec moi souhaitent vous dire, à travers moi, qu’ils vous aideront toujours, vous pouvez compter sur eux. Et vous pouvez compter sur vous. Vous êtes des filles et des fils de Dieu. Dieu est en vous, relayez-vous sur sa présence, comme une évidence, tout sera accompli par sa grâce.

Portez-vous bien , filles et fils de Dieu. Aimez le Monde, aimez-vous.

Nous vous aimons, jusqu’à la fin des temps.  AMEN. »

Marie-Madeleine et les anges de la Main de Dieu .

Posted in Mes pensées du moment, Uncategorized | Tagged , , , , , , , , , , , | Leave a comment

Les dix commandements paradoxaux

Voici une collection de clichés qui sont des fois vrais (vous aurez remarqué la sortie de la généralisation).

Les dix commandements paradoxaux
________________________________________
1. Les gens sont déraisonnables, illogiques et égocentriques.
Aimez-les quand même.

2. Si vous êtes désintéressé, les gens vous prêteront des motifs égoïstes et calculateurs.
Soyez désintéressé quand même.

3. Si vous réussissez, vous gagnerez de faux amis et de vrais ennemis.
Réussissez quand même.

4. Le bien que vous faites aujourd’hui sera oublié demain.
Faites le bien quand même.

5. L’honnêteté et la franchise vous rendent vulnérable.
Soyez honnête et franc quand même.

6. Ceux qui voient grand peuvent être anéantis par les esprits les plus mesquins.
Voyez grand quand même.

7. Les gens aiment les petits gens, mais préfèrent suivre les puissants.
Luttez pour les petits gens quand même.

8. Ce que vous avez mis des années à bâtir peut être détruit du jour au lendemain.
Bâtissez quand même.

9. Les gens ont besoin d’être secourus, mais certains se retourneront contre vous si vous les aidez.
Aidez-les quand même.

10. Si vous donnez au monde le meilleur de vous-même, vous risquez d’y laisser des plumes.
Donnez le meilleur quand même.
——————————————————————————–
Si vous suivez les Dix commandements paradoxaux, vous serez libre. Ces principes ne relèvent pas du pessimisme.

Dans ce monde de folie, ils figurent une sorte de « déclaration d’indépendance ».

Affichez-les comme un rappel permanent de cette prise de position.

À compter de ce jour, faites ce qui vous semble juste et bon, parce que cela revêt désormais un sens.

Dès lors que vous agissez selon vos valeurs, que vous pouvez donner une signification à votre existence sans attendre d’approbation extérieure, vous êtes libre.

Libre d’agir en fonction de votre conscience, que les autres vous apprécient ou non.

Libre d’être qui vous êtes vraiment.

Libre de remplir la mission à laquelle vous êtes destiné.

Libre de mener une vie cohérente dans un monde des fois absurde.

Et cette liberté vous procurera le bonheur le plus profond que vous ayez jamais connu.

Posted in Mes pensées du moment, Uncategorized | Tagged , , , , , | Leave a comment

“Des larmes, des larmes oisives” Alfred Lord Tennyson

Des larmes, des larmes oisives, j’ignore ce qu’elles veulent dire,
Des larmes du fond d’un désespoir divin
S’élèvent dans le  cœur et se rassemblent dans les yeux,
Contemplant les champs d’automne heureux,
Et en pensant aux jours qui ne sont plus.

Frais comme le premier faisceau brillant sur la voile,
Faisant venir nos amis du bas-monde,
Triste comme le dernier qui rougit sur quelqu’un
Qui coule avec tout ce que nous aimons sous le pont;
Si tristes, si frais, les jours qui ne sont plus.

Ah, triste et étrange comme à l’aube sombre d’été
Le premier trille  d’oiseau mi-éveillé
Pour des oreilles mourantes, allant aux yeux mourants
Le vantail grandit lentement place à la lueur;
Si tristes, si étranges, les jours qui ne sont plus.

Chers comme les baisers-souvenir après la mort,
Et doux comme ceux des fantasmes désespérés feints
Sur les lèvres qui sont pour les autres; profonds comme l’amour,
Intenses comme l’initiale ardeur, et sauvages de tout regret;
O mort dans la vie, les jours qui ne sont plus!

Posted in Mes pensées du moment, Uncategorized | Tagged , , , | Leave a comment

Un bon conseil de Khalil Gibran….sur la relation de couple

Sur le Mariage….extrait du Prophète de Khalil Gibran

Vous êtes nés ensemble et ensemble vous
resterez pour toujours.
Vous resterez ensemble quand les blanches
ailes de la mort disperseront vos jours.
Oui, vous serez ensemble
jusque dans la silencieuse mémoire de Dieu.
Mais qu’il y ait des espaces dans votre communion,
Et que les vents du ciel dansent entre vous.
Aimez-vous l’un l’autre,
mais ne faites pas de l’amour une entrave:
Qu’il soit plutôt une mer mouvante
entre les rivages de vos âmes.
Emplissez chacun la coupe de l’autre
mais ne buvez pas dans la même coupe.
Partagez votre pain
mais ne mangez pas de la même miche.
Chantez et dansez ensemble et soyez joyeux,
mais demeurez chacun seul,
De même que les cordes d’un luth sont seules
cependant qu’elles vibrent de la même harmonie.
Donnez vos cœurs,
mais non pas à la garde l’un de l’autre.
Car seule la main de la Vie peut contenir vos cœurs.
Et tenez-vous ensemble, mais pas trop proches non plus:
Car les piliers du temple s’érigent à distance,
Et le chêne et le cyprès ne croissent pas
dans l’ombre l’un de l’autre.
Posted in Mes pensées du moment, Uncategorized | Tagged , , , , , | Leave a comment

« Que la beauté vous bénisse » de John O’Donohue

Puisse la beauté de votre vie devenir plus visible pour vous, afin que vous puissiez apercevoir votre immense divinité.

Puisse les merveilles de la Terre vous faire émerger depuis toutes vos petites prisons secrètes et que vous mettiez vos pieds libres dans les pâturages des possibles.

Puisse la lumière de l’aube oindre vos yeux afin qui vous puissiez voir quel miracle chaque jour est.

Puisse la liturgie du crépuscule abriter toutes vos craintes et ténèbres dans le cercle de la facilité.

Puisse l’ange de la mémoire vous surprendre en temps sombre avec des cadeaux de la récolte de vos jours disparus.

Que vous ne permettiez à aucune main sombre d’étouffer la bougie de l’espoir dans votre cœur.

Puissiez-vous découvrir une nouvelle générosité envers vous-même et oser engager votre vie comme une grande aventure.

Que les voix extérieures de la peur et du désespoir ne trouvent aucun écho en vous.

Puissiez-vous toujours vous confier à l’urgence de la sagesse de votre propre esprit.

Que le refuge et la nourriture de tout le bien que vous avez fait, l’amour que vous avez montré, la souffrance que vous avez portée, éveiller autour de vous pour bénir votre vie un millier de fois.

Et lorsque l’amour trouve le chemin jusqu’à votre porte, puissiez vous ouvrir comme la terre à l’aube et pousser chacune de vos couleurs cachées vers sa source de vie.

Puissiez-vous trouver assez d’immobilité et silence pour savourer le baiser de Dieu sur votre âme et le délice de l’éternité qui vous a créé, qui vous tient et qui vous appelle et que vous connaissez peut-être malgré la confusion, l’anxiété et le vide, que votre nom est écrit aux Cieux.

Et puissiez-vous arriver à voir votre vie comme un tranquille sacrement de service qui réveille autour de vous un rythme où le doute cède le pas à la grâce de l’émerveillement, où ce qui est maladroit et tendu peut trouver élégance,  où l’espoir estropié peut trouver des ailes, et le tourment entre enfin dans la grâce de la sérénité.

Que la divine beauté vous bénisse.

Posted in Mes pensées du moment, Uncategorized | Tagged , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a comment

Avant de parler….

« Avant de parler, considère:

En premier, ce que tu as à dire,
En second, pourquoi le dire,
En troisième, à qui le dire,
En quatrième, de qui tu le dis,
En cinquième, ce qui résultera de ton dire,
En sixième, quel bien proviendra de ton dire,
En septième, qui écoutera ce que tu as à dire,
Mets tes paroles sur le bout de ton doigt avant de les prononcer,

Et tourne-les de ces sept manières avant de les exprimer,

Dès lors, aucun mal ne surgira jamais de tes paroles. »
Transmission orale d’un barde celte
Posted in Mes pensées du moment, Uncategorized | Tagged , , , | Leave a comment